À propos

Né à Reims en 1956, c’est à Tinqueux, une commune de l’agglomération que Gilles Diss passe son enfance et son adolescence.

A l’âge de 7 ans, il débute l’apprentissage du violon à la MJC de la commune puis, quelques années plus tard au même endroit celui de la guitare classique. C’est dans le cadre de la programmation de cette structure qui le soutient dans sa passion, qu’il rencontre et fidélise quelques années plus tard son premier public à l’occasion d’une première partie de Leny Escudero.

Entre temps, le conservatoire de Reims l’accueille en classe de violon puis de chant et ses années lycée le voient écrire ses premières chansons.

C’est à Fismes qu’il commence sa carrière musicale comme professeur à l’école municipale de musique alternant cours aux enfants et représentations le soir dans les « lieux à chansons » de la région Champagne-Ardenne.

Un premier album « 33 tours » voit rapidement le jour, ce qui lui permettra d’ouvrir les concerts d’Hugues Aufray, Graeme Allwright, Gérard Lenorman, Patrick Sébastien. Fini le professorat ce sera maintenant « Chanteur ».

La rencontre de parents accompagnés d’enfants à l’occasion de certaines représentations lui donne l’idée d’écrire quelques chansons à leur intention. Puis celle d’enseignants lui ouvre la porte de leur école afin d’y rencontrer le « jeune public ». Il intervient alors dans quelques établissements pour parler de sa passion pour la chanson et anime des ateliers d’écriture. C’est alors qu’il décide de se consacrer uniquement à la chanson pour enfants et enregistre en 1994 son premier album à leur intention: « Alors, on chante ! »

En 1996 la DRAC Champagne-Ardenne apporte son soutien à son spectacle « ZIMBA » également titre de son second album. Ce sera le début d’une longue série de concerts et d’enregistrements.

A son tour, l’Office Régional Culturel de Champagne-Ardenne encourage sa diffusion en l’intégrant dans son guide annuel.

C’est ensuite la naissance de l’Album « Toowatoo » un des premiers cd multimédia à la fois à écouter et à regarder sur son ordinateur.

Après la fédération des Vosges en 2007, la ligue de l’Enseignement de Bourgogne inscrit le spectacle de Gilles Diss à son catalogue pour la saison 2008-2009.

En 2008 et 2009, après la sortie d’un nouvel album (Tic-Tac et Pin-Pon) l’association Les Ecoles qui chantent d’Alsace et de Champagne-Ardenne enregistrent plusieurs titres de son répertoire (Et c’est pour ça et Quand je serai grand) et les intègrent à leur livret pédagogique. Suivent ensuite en 2010 le Scérén CRDP de Bourgogne pour son ouvrage Musique au quotidien (Et c’est pour ça interprété par Gérard Dalton) et les CPEM du Rhône dans le cadre des ateliers chorale (Farandole). L’association Les Approchants reprend deux de ses titres dans son répertoire de 2012. Deux chansons supplémentaires intègrent l’édition 2014. Un nouveau titre (un p’tit câlin, un p’tit bisou) ayant fait l’objet d’un enregistrement par une chorale d’enfants sera au répertoire 2015.

En 2009, les éditions Martin Média lui confient l’écriture de 10 chansons qui, tout au long de l’année scolaire 2009-2010, font l’objet d’exploitations pédagogiques dans le magazine La Classe Maternelle. (Gilles Diss En-chante la classe maternelle) L’accueil réservé par les enseignants à cet ambitieux projet lui permet alors de récidiver avec un Volume 2 pour l’année scolaire 2011-2012.

En septembre 2012, les éditions Formulettes regroupent 25 chansons de Gilles Diss dans un livre cd intitulé « Chante en maternelle » illustré par Valéria Petrone.

En 2014-2015, Gilles Diss s’installe à Paris sur la scène de la Comédie Saint Michel où il donnera 80 représentations de son spectacle « Chante-moi une histoire! ».

2016 sera consacré à une série de représentations scolaires ou familiales de ce même spectacle sur l’ensemble du territoire.